Rechercher


Accueil

30 mars 2017: 2 événements

  • Séminaires GSD

    Jeudi 30 mars 10:15-11:15 - Nicolás MATTE BON - ETH Zurich

    Séminaires GSD, "Sous-groupes uniformément récurrents et applications" Nicolás MATTE BON

    Résumé : Si G est un groupe dénombrable, l’ensemble Sub(G) de sous-groupes de G est naturellement un espace compact, sur lequel G agit par conjugaison.
    On s’intéresse aux sous-groupes qui appartiennent aux fermés minimaux invariants pour cette action, appelés sous-groupes uniformément récurrents.
    Après avoir introduit cette notion, je vais expliquer de résultats qui permettent de décrire les sous-groupes uniformément récurrents d’une classe
    de groupes d’homéomorphismes, et expliquer comment cette notion s’avère utile pour prouver des résultats liés aux algèbres d’opérateurs des groupes,
    et des résultats de rigidité pour les actions de ces groupes sur les espaces compacts.
    Il s’agit de travaux en commun avec A. Le Boudec et T. Tsankov.

    Lieu : Salle 318

    En savoir plus : Séminaires GSD
  • Séminaires GSD

    Jeudi 30 mars 11:30-12:30 - Mohamed Benzerga - Université d'Angers

    Séminaires GSD, "Structures réelles sur les surfaces rationnelles" Mohamed Benzerga

    Résumé : Une structure réelle sur une variété projective complexe X est une involution antiholomorphe sur cette variété. La donnée d’une telle structure équivaut à la donnée d’une variété algébrique réelle dont la complexification est isomorphe à X (i.e. une forme réelle de X). Le but de cet exposé est de montrer comment l’étude des groupes d’automorphismes des surfaces rationnelles peut être utilisée en vue de donner des éléments de réponse à la question de la finitude du nombre de classes d’équivalence de structures réelles sur ces éclatés, i.e. la finitude du nombre de leurs formes réelles à isomorphisme près. En particulier, nous montrerons qu’une surface rationnelle dont le groupe d’automorphismes ne contient pas un groupe libre non-abélien admet un nombre fini de formes réelles puis nous donnerons au moins un exemple de surface rationnelle ayant à la fois un nombre fini de formes réelles à isomorphisme près et un "grand" groupe d’automorphismes.

    Lieu : Salle 318

    En savoir plus : Séminaires GSD